Accueil > Protégez Votre Vie Privée > Vie Privée > Internet > 10 conseils pour améliorer votre confidentialité sur Internet

10 conseils pour améliorer votre confidentialité sur Internet

  • par

Des fuites massives de données, des spécialistes du marketing qui vous marquent à la culotte à chacune de vos étapes en ligne, des gens louches qui matent les photos que vous partagez sur les réseaux sociaux, la liste des ennuis numériques est longue. La bonne nouvelle cependant, est que ce n’est pas complètement sans espoir. Vous avez la possibilité de reprendre la main et de mieux contrôler vos données. Nous allons voir ici comment améliorer rapidement et simplement votre vie privée en ligne en 10 étapes.

Vérifiez et renforcez vos paramètres de confidentialité sociale

Si vous avez des comptes sociaux, ces réseaux ont beaucoup d’informations sur vous, et vous pourriez être surpris de voir à quel point vos données sont visibles par défaut sur Internet. C’est pourquoi nous vous recommandons fortement de vérifier vos paramètres de confidentialité.

C’est à vous de décider quelles informations vous voulez partager : avec des inconnus ou avec vos amis ou même personne d’autre que vous. Rendez vous sur chacun de vos comptes sociaux et modifiez au besoin chaque paramètre de confidentialité de chacun d’entre eux tels que Twitter, Facebook, LinkedIn, Snapchat, Instagram etc. Profitez en pour vérifier également les autorisations que vous avez données à ces plateformes concernant votre localisation ou en matière de sécurité de votre compte.

N’utilisez pas d’archives publiques pour des informations privées

La course aux Likes et le sur-enchérissement dans le partage de publications ne se limitent pas aux réseaux sociaux. N’utilisez pas les services en ligne qui sont destinés à partager des informations pour stocker vos données personnelles.

Par exemple, Google Docs n’est pas l’endroit idéal pour stocker une liste de mots de passe (préférez lui un gestionnaire de mots de passe tel que Bitwarden ou l’application chiffrée multiplateforme Standard Notes), et Dropbox n’est pas le meilleur endroit pour vos scans de passeports à moins qu’ils ne soient conservés dans une archive chiffrée, telle que réalisée avec Cryptomator par exemple.

N’utilisez pas des services destinés au partage de documents pour stocker vos données personnelles.

Échappez au suivi

Lorsque vous visitez un site Web, votre navigateur révèle un tas de choses sur vous et votre historique de navigation. Les spécialistes du marketing utilisent cette information pour vous profiler et vous cribler de publicités. Le mode Incognito ne peut pas vraiment empêcher un tel suivi. Pour contrer cette intrusion dans votre vie privée, vous avez besoin d’utiliser des outils spéciaux :

  1. un navigateur Internet sécurisé tel que Firefox
  2. des bloqueurs de publicités tels uBlock Origin ou Privacy Badger
  3. un moteur de recherche privé
  4. un VPN qui anonymise et chiffre votre trafic

Utilisateur de Windows, vous pouvez en savoir plus sur les outils qui peuvent vous protéger contre le suivi Web ici.

Gardez votre adresse e-mail principale et votre numéro de téléphone confidentiels

Votre récompense pour avoir partagé votre adresse e-mail et votre numéro de téléphone en ligne ? Des tonnes de spam dans votre boîte de réception et des appels de robots sur votre téléphone. Même si vous ne pouvez pas éviter de partager cette information avec les services Internet et les boutiques en ligne, ne la partagez pas avec des gens au hasard sur les réseaux sociaux. Envisagez de créer une adresse électronique jetable distincte et, si possible, un numéro de téléphone distinct pour ces cas.

Utilisez des applications de messagerie chiffrée de bout en bout

La plupart des applications de messagerie modernes utilisent le chiffrement, mais dans de nombreux cas, c’est un chiffrement en transmission c’est à dire que les messages sont déchiffrés du côté du fournisseur et stockés sur ses serveurs. Et si quelqu’un pirate ces serveurs ? Ne prenez pas ce risque. Choisissez le chiffrement de bout en bout. De cette façon, même le fournisseur de services de messagerie ne peut pas voir vos conversations.

Utilisez des mots de passe sécurisés

Utiliser des mots de passe faibles pour protéger vos renseignements personnels est aussi efficace que de crier ces renseignements aux passants. Nous savons qu’il est pratiquement impossible de mémoriser des mots de passe longs et uniques pour tous les services que vous utilisez, mais avec un gestionnaire de mots de passe, vous n’aurez qu’un seul mot de passe maître à mémoriser.

  1. Utilisez de longs mots de passe (12 caractères et plus) partout
  2. Utilisez un mot de passe différent pour chaque service
  3. Utilisez le gestionnaire de mots de passe intégré à Firefox ou celui très complet et multiplateforme de Bitwarden, pour faciliter l’utilisation de mots de passe sécurisés

Examinez les permissions de vos applications mobiles et les extensions de navigateur

Les applications mobiles vous invitent à leur donner les permissions d’accéder aux contacts ou aux fichiers stockés sur l’appareil et d’utiliser la caméra, le microphone, la géolocalisation, etc.

Certaines ne peuvent vraiment pas fonctionner sans ces permissions, mais beaucoup utilisent ces informations pour vous profiler à des fins de marketing (ou pire encore). Heureusement, il est relativement facile de contrôler quelles applications reçoivent quelles permissions. Il en va de même pour les extensions de navigateur, qui ont aussi de fâcheuses tendances à l’espionnage.

  1. Passez en revue les permissions que vous donnez aux applications mobiles.
    Sous iOS rendez vous dans les Réglages > Confidentialité > Vérifiez pour chaque fonction présente, à quelle application vous avez donné accès en vous posant les bonnes questions sur l’utilité de la permission pour faire fonctionner ladite application. Au besoin, désactivez les et si nécessaire chaque application désactivée vous redemandera l’accès au moment de son utilisation.
    Sous Android rendez vous dans Paramètres > Autorisations application et faites la même chose que ce qui est décrit pour iOS.
  2. N’installez pas d’extensions de navigateur, sauf bien entendu celles que nous préconisons ici et sauf celles dont vous avez impérativement besoin. Vérifiez soigneusement pour chacune d’entre elles les autorisations que vous leur accordez.

Sécurisez votre téléphone et votre ordinateur avec des mots de passe robustes

Nos ordinateurs et nos téléphones stockent beaucoup de données que nous préférons garder privées, alors protégez-les avec des mots de passe forts. Sur votre ordinateur, ces mots de passe n’ont pas besoin d’être trop compliqués, mais suffisamment pour empêcher les gens de pouvoir y entrer au hasard. Sur les appareils mobiles, faites un peu mieux : des codes PIN à six chiffres ou des mots de passe réels plutôt que quatre chiffres et des modèles de verrouillage d’écran.

Pour les dispositifs qui prennent en charge l’authentification biométrique, qu’il s’agisse de la lecture des empreintes digitales ou du déverrouillage par le visage, c’est généralement acceptable, mais rappelez-vous que ces technologies ont leurs limites, à l’exception peut-être de la fonction Face ID de iOS qui, selon moi, est suffisamment sécurisée.

Désactivez les notifications sur l’écran verrouillé

Protéger votre téléphone avec un long mot de passe sécurisé, tout en laissant des notifications en clair sur l’écran verrouillé n’est pas une mesure solide de sécurité. Ce faisant, n’importe qui peut voir vos activités numériques. Pour éviter que ces informations n’apparaissent sur l’écran verrouillé, configurez correctement les notifications.

Désactivez les notifications de verrouillage d’écran ou masquez les informations sensibles de l’écran de verrouillage.

  1. Sous iOS rendez vous dans les Réglages > Face ID ou Touch ID et code > dans la section “Autoriser l’accès en mode verrouillé” désactivez “Centre de notifications“.
  2. Sous Android rendez vous dans Paramètres > Écran de verrouillage > section Notifications mettez l’interrupteur sur Arrêt.

Restez privé sur les réseaux Wifi

Les réseaux Wifi publics ne chiffrent généralement pas le trafic, ce qui signifie que n’importe qui sur le même réseau peut essayer d’espionner votre trafic. Évitez de transmettre des données sensibles telles que identifiants de connexions, mots de passe, données de carte de crédit, etc. lorsque vous êtes connecté à un Wifi public et utilisez un VPN pour chiffrer vos données et les protéger des regards indiscrets.