Accueil > Protégez Votre Vie Privée > Solutions > Navigation Confidentielle > Un Brave navigateur à considérer

Un Brave navigateur à considérer

  • par

Si vous ne voulez pas que vos renseignements personnels s’égrènent partout sur le Web lorsque vous naviguez, Firefox et toutes ses extensions de confidentialité et de sécurité ainsi que le navigateur Tor peuvent vous aider à protéger vos données des regards indiscrets.

Pour les autres navigateurs populaires tels que Chrome, Edge, Explorer, Opera et Safari, leur sécurisation peut au mieux nécessiter la mise en place de quelques extensions sécurisées (lorsqu’elles existent), au pire, la manipulation de nombreux paramètres de confidentialité dans les préférences, sans assurance que vos données personnelles ne soient pas collectées et revendues à des tiers.

A l’instar de Firefox, de la fondation Mozilla, le navigateur Brave, dont l’intérêt grandit de plus en plus au sein du grand public, s’est donné comme objectif de vous faciliter tout le processus d’installation et de manipulation des paramètres et extensions de confidentialité et de tout faire pour vous protéger, vous et vos informations privées.

Le navigateur Brave intègre par défaut bloqueurs et traqueurs de publicités et bloquent les cookies tiers qui surveillent vos activités lorsque vous surfez le Web. Mais le navigateur vous donne aussi le contrôle sur ce que vous voulez bloquer ou pas, des annonces et cookies Facebook aux boutons de connexion Google.

Logo du Navigateur Brave

9.7/10

CatégorieNote
Confidentialité30/30
Fonctionnalités25/25
Performance19/20
Facilité d’utilisation15/15
Sécurité5/5
Fréquence Mise à jour3/5
Note globale / 10097
Score Pypo9.7/10

Vue d’ensemble

Le navigateur Brave a été lancé en janvier 2016. Basé sur le projet Chromium, il met l’accent sur la sécurité et la confidentialité sans sacrifier les caractéristiques ou les performances. Il est donc relativement nouveau sur le marché, mais il a déjà beaucoup d’atouts pour lui. Il est sûr, rapide et a même une nouvelle façon de vous récompenser pour l’utiliser.

Le navigateur est doté d’une liste impressionnante de fonctions, et ses performances sont de premier ordre, avec des vitesses élevées et une faible consommation de RAM. En tant qu’alternative à notre navigateur favori, Firefox, nous recommandons aujourd’hui Brave comme navigateur sécurisé, et pour de bonnes raisons. Il propose de nombreuses fonctions pratiques de sécurité et de confidentialité, y compris un bloqueur de publicités intégré, des “boucliers” qui bloquent les cookies et les traqueurs ainsi que les empreintes digitales, et même un mode Tor.

Brave est disponible pour toutes les plateformes les plus courantes de Windows à Mac en passant par Linux ainsi que des versions mobiles pour iOS et Android.

Guide du Navigateur Brave - Site Web
Site Web de Brave

Les versions mobiles et de bureau incluent un adblocker, ce qui vous évite d’avoir à installer une extension tierce. Vous pouvez également mettre en place une “chaîne de synchronisation” entre vos appareils pour qu’ils partagent vos signets entre eux.

Cette dernière caractéristique est assez originale. Au lieu de vous forcer à créer un compte comme la plupart des navigateurs, Brave y parvient grâce à des codes de vérification uniques, qui sont disponibles en format texte et QR. Malheureusement, la “chaîne de synchronisation” est limitée aux signets.

Les “Rewards” ou “Récompenses” sont probablement la plus originale des fonctions proposées par Brave. C’est l’initiative voulue par l’entreprise pour changer le fonctionnement de la publicité en ligne, et c’est une idée qui donne à réfléchir. Elle rémunère les utilisateurs qui choisissent de visionner les publicités avec un partage des revenus avec les sites visités. Vous pouvez également configurer des dons automatiques aux sites Web que vous visitez, spécifier combien d’annonces vous voulez voir par heure et personnaliser le temps passé sur une page qui compte comme une visite.

Parce que les utilisateurs choisissent d’y participer, les annonces sont personnalisées à l’aide de données locales, ce qui élimine le besoin de traceurs tiers et améliore votre confidentialité dans le domaine de la publicité. Le système est désactivé par défaut, donc si vous n’aimez pas l’idée, vous n’avez pas à participer.

Parce que Brave est basé sur Chromium, il peut utiliser sa vaste bibliothèque d’extensions. Toutes ne fonctionneront pas, mais en général, tant que l’extension ne fait rien avec l’interface, elle fonctionnera. Cela augmente exponentiellement ce que le navigateur peut faire parce que vous pouvez ajouter une multitude de fonctionnalités grâce à des extensions.

Il y a aussi des extensions intégrées au navigateur. WebTorrent permet au navigateur de télécharger des torrents sans utiliser un client autonome. C’est pratique si vous ne téléchargez des torrents qu’occasionnellement, mais les plus assidus préféreront quelque chose comme uTorrent parce que la fonctionnalité de WebTorrent est assez basique, vous permettant seulement de démarrer et d’arrêter un torrent.

Une caractéristique de confidentialité bienvenue de Brave est la possibilité de bloquer le contenu des réseaux sociaux intégrés sur d’autres sites Web. Cela inclut les paramètres individuels pour les boutons de connexion Google et Facebook, ainsi que les messages intégrés de Facebook, Twitter et LinkedIn. C’est particulièrement utile si vous configurez le navigateur pour le travail et que vous voulez éliminer les distractions et surtout la collecte passive de vos données.

A l’instar de ce que propose Firefox, il y a aussi une fonction de mode lecture qui enlève tout contenu autre que le texte et le présente d’une manière propre et lisible.

La version mobile de Brave offre, quant à elle, la possibilité de transformer n’importe quel site Web en fichier.pdf. Bien que la plupart des pages web se traduisent mal au format.pdf, le passage en “mode lecteur” avant la conversion améliore considérablement la conversion. Vous pouvez même faire l’édition de base du fichier.pdf dans le navigateur, y compris ajouter une signature.

Vous pouvez entre autres, forcer le mode ordinateur (bureau) qui empêche les sites Web de vous donner la version optimisée pour mobile.

Bien que vous puissiez ajouter n’importe quel moteur de recherche à la version de bureau, sur mobile vous êtes limité à Google, Bing, DuckDuckGo, Qwant et StartPage, mais pour nous, les trois derniers constituent un excellent choix. Sur ordinateur de bureau comme sur mobile, Brave offre une interface fluide et réactive, facile à comprendre et à naviguer. Tout est placé logiquement et rien n’est étranger à ce que l’on a l’habitude. Il n’y a rien d’inhabituel à propos de l’interface de bureau, et quiconque a utilisé des navigateurs basés sur Chromium, tels que Chrome ou Opera, trouvera Brave très familier.

Les onglets sont en haut, suivis de la barre d’adresse, qui est flanquée d’un côté par les commandes de navigation et de l’autre par les boutons pour les paramètres, votre profil, les récompenses Brave et les boucliers. Il n’y a pas de défilement d’onglets, et bien que vous puissiez épingler des onglets, vous ne pouvez pas les mettre en groupes.

Vous pouvez personnaliser certaines parties de l’apparence et de la convivialité du navigateur parce que vous pouvez utiliser les nombreux thèmes Chrome, ainsi que changer la disposition des couleurs du navigateur entre clair et foncé ou le rendre identique à votre système d’exploitation.

Sur mobile, vos signets, votre historique et vos paramètres se trouvent dans le menu en haut à gauche à côté de la barre d’adresse. Par rapport à d’autres navigateurs mobiles, il est facile de gérer, de modifier et de supprimer des signets, ainsi que de créer des dossiers pour eux.

Le menu “boucliers” se trouve de l’autre côté de la barre d’adresse et vous donne le même type d’informations que sur le bureau, y compris les publicités, les trackers et les scripts bloqués, ainsi que la possibilité d’activer et désactiver les paramètres de sécurité. Vous pouvez activer une barre d’onglets qui s’affiche sous la barre d’adresse, ce qui est une excellente fonctionnalité qui manque dans les autres navigateurs mobiles. Cela signifie que vous n’avez pas besoin d’entrer dans le menu à onglets pour naviguer, ce qui est super. Vous pouvez également régler la barre d’onglets pour qu’elle s’affiche uniquement lorsque votre appareil est en mode paysage.

De plus, vous pouvez fermer tous les onglets en maintenant le bouton du menu régulier pendant quelques secondes.

Brave est un navigateur rapide. Le navigateur atteint ces vitesses avec une consommation de RAM bien inférieure à celle de la plupart des navigateurs, ce qui est impressionnant car les navigateurs à base de chrome sont réputés pour être gourmands en ressources.

Il y a beaucoup d’excellentes fonctions de sécurité dans le navigateur. Le menu “Shields” situé à droite de la barre d’adresse vous donne un bon aperçu de tout ce qui est bloqué ou autorisé sur la page ouverte et vous permet également de contrôler vos paramètres de sécurité de base, tels que la protection de suivi, forcer les connexions HTTPS et bloquer les scripts, cookies et empreinte de périphérique.

Par défaut, le navigateur utilise HTTPS Everywhere pour forcer les sites Web à utiliser des connexions sécurisées, et si vous le désactivez ou si vous entrez sur un site Web qui n’offre pas le protocole, vous recevez un avertissement clair qui inclut un symbole et un texte disant “non sécurisé”.

Le bloqueur intégré est également idéal pour la sécurité, car les publicités douteuses peuvent souvent être des véhicules pour les logiciels malveillants ou les traqueurs. Vous pouvez également définir un code d’accès pour protéger vos identifiants enregistrés sur votre téléphone mobile, qui protège vos données en cas de perte ou de vol de votre téléphone.

Le navigateur est également fourni avec Google Safe Browsing, qui analyse les URL que vous visitez à la recherche d’éventuels programmes malveillants ou de phishing. C’est cependant un compromis avec la protection de la vie privée.

Bien que Brave soit basé sur Chromium, qui envoie des données à Google, les développeurs l’ont dépouillé de cette fonction, similaire au projet “UnGoogled Chromium”.

Cela dit, il existe des services dans Brave qui recueillent vos données, mais la plupart sont désactivés par défaut, comme le service de prédiction pour les recherches et le chargement des pages Web. Comme mentionné, le navigateur utilise Google Safe Browsing, qui est activé par défaut et envoie vos données de navigation à Google pour analyse, vous devez donc décider si la protection vaut la perte de confidentialité.

Le navigateur supporte Tor, ce qui est assez rare. Contrairement au navigateur Tor, cependant, il ne vous permet pas de voir où se trouve chaque nœud du relais Tor auquel vous êtes connecté et ne vous donne pas le même niveau de contrôle sur la connexion.

Guide du Navigateur Brave - Navigation privée avec Tor
Navigation privée avec Tor dans le navigateur Brave

Brave vous protège contre les traqueurs et bloque par défaut les cookies et la prise d’empreintes digitales des tiers, et le menu permet d’activer et de désactiver ces protections et de surveiller ce qu’elles sont en train de faire.

La déclaration de confidentialité de l’entreprise est claire et concise. Il est dit que Brave ne recueille jamais vos données, à l’exception des services de navigation et de prédiction sécurisés, qui peuvent être désactivés. Même la personnalisation de la publicité par le biais du programme Brave Rewards se fait localement sur votre appareil sans envoyer les résultats de l’analyse à Brave ou à l’annonceur.

En résumé, Brave est un excellent navigateur qui combine des fonctions de protection étendues et une interface facile à utiliser avec de grandes performances et de solides contrôles de sécurité et de confidentialité.

Télécharger Brave :

L’éditeur de ce navigateur original a déclaré qu’il comprenait que sa politique de blocage stricte a une conséquence pour les sites Web, comme de ne pas voir les annonces qui aident à soutenir la création de contenu du site Web. En réponse à ce mécanisme qui vient contrarier les modèles économiques des sites Web visités, Brave a décidé de récompenser les créateurs de contenu, avec une approche qui vous permet de faire des contributions anonymes aux sites Web que vous visitez. Les éditeurs reçoivent ensuite les contributions sous forme de crypto-monnaies une fois qu’ils ont choisi d’entrer dans le système. Mais vous pouvez aussi autoriser les publicités et le suivi dans les paramètres de Brave si vous êtes d’accord pour la publicité.

Des esprits chagrins diront que Brave a trouvé là, un moyen diplomate d’atténuer la rancœur des sites dont les pubs ne sont plus visibles via son navigateur, en reportant la responsabilité sur ses utilisateurs à être de généreux donateurs… ou pas.

Tout comme les navigateurs sécurisés et privés tels que Firefox ou Tor, cela ne change rien pour les internautes qui n’ont plus à subir le dictat des publicités et traceurs en ligne et la perte de leur vie privée et de leurs données personnelles.
Pour les sites, en revanche, cela leur donne une chance de se voir rémunérer anonymement par leurs visiteurs pour un contenu qualitatif.

Voici maintenant, comment mettre en place Brave et faire des contributions aux sites Web et aux créateurs de contenu.

Contrôler ce que Brave bloque

Par défaut, Brave bloque toutes les publicités, les trackers, les cookies tiers (qui vous suivent sur le Web via des boutons sociaux sur une page Web) et les empreintes digitales tiers (qui vous suivent en créant un profil unique de vous en utilisant votre navigateur et les paramètres de votre ordinateur). Vous pouvez, cependant, ajuster la rigidité avec laquelle Brave aborde votre protection.

  1. Dans le menu Brave, cliquez sur Paramètres.
  2. Dans le panneau Paramètres à gauche, cliquez sur Protections.
  3. Dans la section à droite “Bloquez les trackers et les publicités qui vous suivent sur le Web“, sélectionnez le niveau de protection que vous souhaitez.
  4. Dans la section “Blocage des réseaux sociaux“, sélectionnez s’il faut autoriser ou pas les boutons de connexion Google et Facebook, les tweets Twitter intégrés et les messages LinkedIn.
  5. Si vous souhaitez un contrôle plus précis, sans Paramètres supplémentaires, à gauche, cliquez sur Confidentialité et sécurité. Vous pouvez ajuster ici les services que Brave utilise, tels qu’un service de prédiction afin de compléter les recherches et les URL saisies.
Guide du Navigateur Brave - Paramètres de confidentialité
Dans les préférences du navigateur, vous pouvez modifier vos paramètres de confidentialité.

Contribuer aux sites Web et aux créateurs de contenu

Comme avec tous les navigateurs qui bloquent les annonces publicitaires l’approche restrictive de Brave à l’égard des publicités a un coût pour les sites Web qui ne gagnent pas d’argent pour leur travail. Afin de contribuer aux sites Web que vous visitez sans être suivi, Brave a développé un programme, Brave Rewards, qui vous permet de gagner des jetons en regardant des publicités sélectionnées par Brave, dont les revenus des annonceurs sont ensuite convertis automatiquement en revenus sous forme de cryptomonnaies pour les sites Web que vous visitez. Comment et à quel niveau Brave se rémunère-t-il comme intermédiaire, reste une question en suspens ?

Voici comment adhérer au programme de récompenses Brave.

Guide du Navigateur Brave - Programme Rewards, les Récompenses publicitaires
Programme publicitaire Brave Rewards
  1. Cliquez sur le menu principal à trois lignes parallèles en haut à droite de la barre d’outils et sélectionnez Récompenses Brave.
  2. Cliquez sur Ça y est, j’y suis.
  3. Sur la page Récompenses Brave, vous pouvez configurer et ajuster votre participation au programme de revenus :
    – Pour les annonces, vous pouvez ajuster le nombre d’annonces à afficher par heure.
    – Pour les dons ou contributions automatiques, vous pouvez contrôler le montant à verser chaque mois et fixer un seuil minimum pour le temps passé sur une page avant de considérer que c’est une visite et que le site soit récompensé par une contribution ainsi que le nombre minimum de visites pour considérer l’éditeur comme pertinent.
  4. En plus de gagner des jetons grâce à vos activités Web, vous pouvez ajouter votre propre cryptomonnaie à votre compte pour contribuer à des sites.
Guide du Navigateur Brave - Tableau de bord des récompenses du programme Brave Rewards
Tableau de bord des récompenses du programme Brave Rewards

Synchroniser les signets sur votre téléphone et votre bureau

A l’instar de tous les autre navigateurs, Brave dispose aussi d’un outil de synchronisation qui vous permet de gérer vos signets sur le bureau et les versions mobiles du navigateur. C’est en version bêta, et c’est un peu sportif pour l’installer. Mais si vous n’avez pas peur de bricoler, c’est un moyen pratique de synchroniser vos signets.

  1. Cliquez sur le menu hamburger à droite de la barre d’outils et sélectionnez Synchroniser.
  2. Cliquez sur “Démarrer une nouvelle chaîne de synchronisation“, puis choisissez si vous voulez synchroniser avec un appareil mobile ou de bureau.
  3. Si vous avez choisi Ordinateur, vous verrez une chaîne de mots que Brave appelle le Code de synchronisation en chaîne. Allez sur l’appareil de bureau avec lequel vous voulez synchroniser, naviguez jusqu’aux paramètres de synchronisation en Brave, cliquez sur “J’ai un code de synchronisation” et entrez le code de synchronisation en chaîne du premier appareil.
  4. Si vous choisissez Téléphone/Tablette, vous verrez un code QR à scanner. Sur votre téléphone ou tablette, accédez aux paramètres de synchronisation en mode Brave, appuyez sur le bouton Scan Sync Code et scannez le code QR sur le premier appareil.
Guide du Navigateur Brave - Synchronisation
Vous entrez le code de synchronisation de votre navigateur Brave ici

Voilà pour cette rapide présentation du navigateur Brave, que je vous laisse essayer et qui peut constituer une alternative raisonnable à Google Chrome, Microsoft Edge ou Explorer, et Safari d’Apple, pour ceux qui souhaitent reprendre la maîtrise de leur vie privée en ligne.

N’oubliez pas non plus qu’un navigateur privé et hautement sécurisé est une composante parmi les 7 étapes essentielles de la Trousse de Secours Numérique dont l’installation d’un service VPN constitue la pierre angulaire.