Accueil > Protégez Votre Vie Privée > Guides > Comment réduire sa présence en ligne et cacher son identité ?

Comment réduire sa présence en ligne et cacher son identité ?

  • par

Envie de limiter la fuite de vos données ?
Que vous souhaitiez atténuer votre présence en ligne, cacher votre identité ou disparaître complètement d’Internet, voici un guide pas à pas pour réduire votre empreinte numérique en ligne.

Aujourd’hui, la ligne qui sépare notre vie réelle de la virtuelle et nos identités physique et numérique, n’a jamais été aussi ténue. Depuis l’époque de MySpace, les choses ont beaucoup évolué grâce à ces nouvelles plateformes sociales de traitement des données qui contiennent des informations sur tous les sujets, de nos amis et notre famille à nos habitudes de vote.

Lorsque vous postulez à un nouvel emploi, nombreux sont les employeurs qui essaieront de trouver et d’évaluer votre présence sur les réseaux sociaux afin de déterminer si vous êtes un candidat approprié.

Un tweet malheureux d’il y a des années ou une photo inappropriée sur Facebook peuvent détruire des perspectives d’emploi ou ruiner une carrière. Une recherche sur Google révélant une ancienne conviction peut rendre plus difficile votre recrutement et, qu’elles soient vraies ou non, les allégations de comportement criminel ou déviant diffusées en ligne peuvent ruiner à jamais une réputation.

Cependant, contrôler vos informations numériques ne concerne pas uniquement les informations que vous mettez en ligne. Surveiller la collecte de données passive effectuée par les entreprises est également primordial.

Dans le cas de violence familiale et conjugale, par exemple, la nécessité de protéger sa vie privée peut être un impératif encore plus grand. Les abus, le harcèlement criminel et l’intimidation peuvent également constituer des raisons pour effacer nos traces numériques.

Si vous souhaitez prendre le contrôle de votre vie privée en ligne, voici quelques conseils pour bien commencer.

Google est ton “ami”

Enfin pas tout à fait lorsqu’on sait que Google lutte actuellement contre la législation européenne sur le “droit à l’oubli”, pour laquelle la Cour de Justice européenne doit se prononcer sur l’opportunité d’étendre ce droit au-delà des frontières de l’UE.

Droit dans ses bottes, la société affirme que l’extension de cette loi en dehors des frontières de l’UE pourrait la transformer en un “outil de censure” (en contradiction totale donc avec les informations selon lesquelles le géant de la technologie envisage de courtiser la Chine avec un service de recherche respectueux de la censure.) Mais bon, pour que les affaires continuent “as usual” Google, comme d’autres avant elle, n’est plus à une contradiction près.

Néanmoins, le moteur de recherche Google, dont la pertinence et l’excellence, ne sont plus à démontrer, peut se révéler très utile pour découvrir exactement quelles informations vous concernant sont publiques et ce que la personne moyenne peut rapidement trouver sur vous, sans avoir besoin d’outils avancés.

Une fois que vous savez ce qui est en ligne, vous pouvez commencer à vous attaquer au problème. Effectuez une recherche rapide et notez tous les domaines de sites Web qui vous signalent, les liens de comptes de réseaux sociaux et tout ce qui vous intéresse.

Vous avez peut-être droit à l’oubli

Dans l’UE, les citoyens peuvent demander la suppression d’informations du moteur de recherche Google, de Blogger et d’autres produits associés appartenant à Google.

En avril, un homme a gagné un procès qui contraignait Google à supprimer les résultats de recherche relatifs à une précédente condamnation. Google avait précédemment refusé de supprimer les résultats et l’individu anonyme a poursuivi le géant de la technologie devant les tribunaux britanniques. Le tribunal s’est prononcé en faveur de l’individu et a demandé à Google d’accepter la demande de suppression du lien avec le moteur de recherche.

Cette décision historique suscitera peut-être davantage d’affaires de même nature, mais il est à noter que Google peut ne pas accepter toutes les demandes de suppression de liens vous concernant.

"Lorsque vous ferez votre demande, nous établirons un équilibre entre le droit à la vie privée de la personne concernée et l'intérêt du grand public d'avoir accès à l'information, ainsi que le droit des tiers de diffuser cette information", a déclaré Google. "Par exemple, nous pouvons refuser de supprimer certaines informations sur les escroqueries financières, les fautes professionnelles, les condamnations pénales ou la conduite publique de responsables gouvernementaux."

Accédez au formulaire de demande de suppression de moteur de recherche Google ici. Pour envoyer une demande liée à d’autres produits, tels que Blogger, Google Ads ou Recherche d’images, vous pouvez utiliser le formulaire ici.

Ai-je fait l’objet d’une fuite ?

Vous ne pouvez pas reprendre le contrôle de votre empreinte numérique sans savoir où et quelles informations sont stockées et ont été potentiellement divulguées.

Le service HaveIBeenPwned, géré par Troy Hunt, expert en cybersécurité, est un outil très utile pour déterminer si des informations de compte vous concernant ont été compromises ou incluses dans une violation de données.

Cacher son identité - Capture d'écran du service HaveIBeenPwned
Capture d’écran du service HaveIBeenPwned

Compte Google

Assurez-vous de visiter la page de votre compte Google, où de nombreux paramètres peuvent améliorer votre confidentialité, réduire la collecte de données ou vous retirer de l’écosystème.

Faire un Check-up Confidentialité : la vérification de la confidentialité de Google permet aux utilisateurs d’empêcher Google d’enregistrer vos recherches et d’autres activités de Google sur votre compte Google, ainsi que de désactiver l’historique de vos positions.

Cacher son identité - Capture d'écran des paramètres de confidentialité de son compte Google
Paramètres de confidentialité du compte Google

Vous pouvez également choisir d’interdire à Google de sauvegarder l’historique YouTube et l’enregistrement des vidéos que vous avez visionnées, vos contacts, les informations de l’appareil, l’activité audio et audio et d’autres données.

Dans cette section, vous pouvez également choisir d’autoriser ou non Google à utiliser vos informations pour personnaliser la publicité au cours de vos sessions de navigation.

Vérification de la sécurité : la vérification de la sécurité de Google peut être utilisée pour vous indiquer quels appareils ont accès à votre compte. Vous pouvez également trouver une liste des applications tierces autorisées à accéder à votre compte. Révoquer les autorisations si nécessaire.

Supprimer votre compte Google : dans les préférences du compte, le service de suppression de Google peut être utilisé pour supprimer certains produits ou pour supprimer entièrement votre compte.

Pour une solution rapide, utilisez un service dédié

Il existe un certain nombre de services disponibles que vous pouvez payer pour protéger vos informations en ligne.

Un de ces exemples est DeleteMe, un service d’abonnement payant qui maintient une surveillance sur la collecte et la diffusion de vos données en ligne, y compris les noms, les adresses actuelles et passées, les dates de naissance et les alias de votre nom.

En retour, ils gardent vos informations privées en les éloignant des résultats des moteurs de recherche et des plates-formes qui agrègent des bases de données personnelles.

En ce qui concerne les listes de diffusion, des services tels que unroll.me aux USA peuvent répertorier tout ce à quoi vous êtes abonné, ce qui vous permet de vous désabonner plus facilement des newsletters, des mises à jour d’entreprise et bien plus encore. Toutefois, ce service n’est pas officiellement disponible pour les citoyens de l’UE en raison de la réglementation GDPR.

Verrouillez ou supprimez entièrement vos comptes de réseaux sociaux

Il va sans dire que l’option la plus extrême qui consiste à supprimer complètement tous vos comptes des réseaux sociaux les plus populaires a notre préférence sur toute autre action.

Si vous optez pour la solution radicale alors je vous recommande le service gratuit et très pratique de justdelete.me. Ce site procure un gain de temps phénoménal pour celui ou celle qui aurait décidé de supprimer ses comptes d’un grand nombre de services en ligne.

Ce site Web s’est donné comme mission de lister tous les liens directs qui vous amènent à la page de suppression de votre compte tout en vous préparant psychologiquement à ce qui vous attend en terme de difficulté. Chaque procédure de suppression correspondante a un service est ainsi qualifiée de “facile” (vert) à “impossible” (noir) en passant par “medium” (jaune).

Par exemple pour Facebook, il vous suffit de scroller la page vers le bas jusqu’à la tuile Facebook puis de cliquer sur le Titre de la carte et vous arriverez directement ici. Vous disposez ensuite d’un délai de grâce de 30 jours pour changer d’avis et vous reconnecter. Cela peut prendre jusqu’à 90 jours avant que la suppression du contenu de votre mur et de votre compte ne soit réellement effectif.

Si vous optez pour des solutions médianes.

Facebook

Dans l’onglet Paramètres, vous pouvez télécharger toutes les informations que Facebook détient sur vous.

Cacher son identité - Capture d'écran des informations de son compte Facebook
Accès aux informations de son compte Facebook

Vous devriez également en profiter pour verrouiller votre compte. Dans l’onglet Confidentialité, vous devez limiter vos publications à “amis uniquement”, limiter vos publications antérieures. Vous pouvez également décider de ne pas autoriser les recherches via votre adresse e-mail ou votre numéro de téléphone.

Cacher son identité - Capture d'écran des paramètres de confidentialité de son compte Facebook
Paramètres de confidentialité de Facebook

Un élément important à ne pas négliger est la possibilité de supprimer votre profil Facebook des résultats de moteur de recherche en dehors de la plateforme de réseau social.

Sous l’onglet Localisation, envisagez également de désactiver la collecte des données de localisation par Facebook.

Twitter

Twitter permet également aux utilisateurs de demander leurs archives, qui représentent toutes les informations collectées auprès de vous. Cette option se trouve sous l’onglet Paramètres et confidentialité > Compte > Données et autorisations > Vos données Twitter.

Cacher son identité - Capture d'écran des paramètres de confidentialité de son compte Twitter
Paramètres de confidentialité de son compte Twitter

Dans la zone des paramètres, vous pouvez également choisir de verrouiller entièrement votre compte et de rendre les tweets privés et uniquement visibles par les personnes approuvées. Vous pouvez désactiver les tweets contenant des données de localisation; vous pouvez décider d’autoriser ou non les recherches par e-mail et par numéro de téléphone pour connecter d’autres personnes à votre profil, et vous pouvez également interdire toute personne de vous taguer sur des photos.

Dans la partie Sécurité de l’onglet, vous avez également la possibilité d’empêcher vos tweets d’apparaître dans les résultats de recherche de ceux que vous avez bloqués sur la plate-forme de micro-blogging.

Pour désactiver Twitter, vous devez cliquer sur Paramètres et confidentialité dans le menu déroulant situé sous l’icône de votre profil. À partir de l’onglet Compte, vous pouvez ensuite cliquer sur Désactiver, en bas de l’écran.

Instagram

Propriété de Facebook, Instagram comporte aussi un certain nombre de paramètres de confidentialité que vous pouvez également modifier pour maintenir un niveau de confidentialité acceptable.

Par défaut, tout le monde peut voir vos photos et vidéos sur votre compte Instagram. Toutefois, en accédant à votre profil, en cliquant sur Paramètres, sur Confidentialité du compte et sur l’activation du compte privé, vous pouvez vous assurer que votre contenu n’est affiché que par ceux que vous approuvez.

Pour supprimer votre compte Instagram, connectez-vous et accédez à la page de demande de suppression. Une fois que vous avez soumis une réponse indiquant pourquoi vous supprimez votre compte, vous serez invité à ressaisir votre mot de passe, puis une option de suppression de compte apparaîtra.

Supprimer et désactiver les anciens comptes

Avez-vous un compte MySpace ou d’anciens comptes sur des plates-formes de commerce électronique que vous n’utilisez plus et dont vous ne vous souveniez plus jusqu’au jour où vous avez reçu cet e-mail vous vantant les plus incroyables réductions ou des offres récentes à ne surtout pas manquer ?

Lorsque des informations personnelles telles que votre nom, votre adresse physique, votre numéro de téléphone et les détails de votre carte de crédit sont réparties chez plusieurs commerçants et sociétés, alors si ces entreprises subissent un vol de données, les vôtres seront en première ligne.

Notre recommandation : sauf à utiliser régulièrement un compte, supprimez définitivement tous ceux qui ne vous servent plus.

Supprimer anciens posts et articles de blog

Est-il vraiment nécessaire de conserver l’image de ce que vous aviez pris au petit-déjeuner en vacance un matin de 2012 ou votre avis sur un magasin ou un restaurant maintenant disparu, près de chez vous ? Probablement pas.

Nous sommes tous responsables des informations que nous publions en ligne, mais une fois qu’elles sont publiées, elles n’ont pas à y rester.

Des efforts et du temps sont nécessaires pour parcourir les anciens messages, mais le résultat en vaut la peine et cela peut également vous entraîner à être plus sélectif quant aux informations que vous partagerez à l’avenir.

et si je ne peux pas supprimer le contenu embarrassant ?

Si vous avez posté ou commenté des messages embarrassants sur des forums dont vous ne disposez plus des accès pour les supprimer, la seule autre option consiste encore à contacter directement les organisations et les webmasters.

Lorsque vous les contactez, assurez-vous d’inclure un lien vers le contenu qui vous intéresse, donnez vos raisons et espérez qu’ils acceptent de le supprimer. Cependant, ne vous attendez pas à une réponse immédiate.

Deseat.me peut néanmoins vous donner un sacré coup de pouce dans ce grand nettoyage en ligne. Deseat.me est une option automatisée permettant de demander en bloc la suppression d’un compte et la suppression d’abonnement à des services en ligne.

Vous serez sans doute surpris par le nombre de comptes que vous avez peut-être liés à votre compte Google ou Microsoft.

Vous devrez temporairement donner au service l’accès au compte de messagerie utilisé pour s’inscrire aux services et lui permettre d’envoyer des courriers électroniques en votre nom. Cependant, ceci peut être rapidement supprimé et, même si vous n’utilisez pas l’outil pour le but recherché, Deseat.me peut toujours vous fournir des informations précieuses sur ce qui est connecté à votre compte de messagerie.

Une autre alternative est Account Killer, qui offre aux utilisateurs, un peu à la manière de justdelete.me, un système de notation décrivant la complexité des processus de suppression de compte fournis par les services en ligne.

Cachez-vous !

Règle numéro 1 : Si, avant de pouvoir (ou vouloir) supprimer vos comptes en ligne, vous préférez les laisser actifs sous contrôle ou juste les désactiver, alors effacez autant de contenu que possible.

Règle numéro 2 : Si le compte ne vous concerne plus, envisagez de modifier le nom et les informations personnelles qui y sont associées, ainsi que de supprimer ou de modifier les photos pour des avatars ou “alternatives génériques”.

Règle numéro 3 : En ce qui concerne les comptes actifs tels que Facebook ou Twitter, privilégiez les pseudonymes et renforcez tous les paramètres d’anonymat. Ceci vous aidera à séparer votre présence physique et numérique.

Règle numéro 4 : Votre vie privée ne regarde que vous ! Même s’il est contraire aux conditions d’utilisation d’un service de ne pas utiliser votre nom complet et réel, préférez lui toujours un nom d’emprunt (comme les célébrités…) ou un nom de famille modifié ou amputé (nom de jeune fille, nom marital, moitié d’un nom composé, nom d’un cousin éloigné etc.) au moins pour empêcher une collision des comptes professionnels et personnels.

Règle numéro 5 : Trouvez vous et utilisez un pseudo dans la mesure où des personnalités de toute activité (sport, journalisme, art, etc) ou de métiers exposés (politique, justice, police, etc.) le font déjà et il n’y a aucune raison que vous ne puissiez pas le faire non plus. Utilisez des images de profil qui ne montrent pas votre visage et des noms qui ne vous correspondent pas.

Règle numéro 6 : configurez vous un deuxième compte de messagerie pour le courrier indésirable. Cela préservera aussi votre empreinte numérique en séparant les services en ligne entre différents comptes de messagerie. Si vous devez fournir une adresse électronique pour un achat ponctuel, par exemple, envisagez d’utiliser une adresse de courrier indésirable (qui deviendra rapidement pleine à craquer de spam marketing) pour garder les bases de données marketing à distance de votre adresse électronique principale.

Règle numéro 7 : utilisez un réseau privé virtuel (VPN). Un VPN peut masquer votre adresse IP. Bien que l’utilisation de ce type de logiciel ne supprime pas votre présence d’Internet, elle augmente grandement votre anonymat et la difficulté de suivi via les cookies du navigateur.

Repartir de zéro

Cette mesure peut sembler extrême, mais dans certains cas, cela vaut la peine d’être considéré. Outre le gain de temps, la suppression pure et simple de tous vos comptes de messagerie, des réseaux sociaux et des services de commerce électronique ne détruira pas immédiatement toutes les données ou les résultats de recherche qui y sont connectés, mais avec le temps, leur apparition sera moins probable.

Assurez-vous simplement qu’avant de prendre cette décision irrévocable, vous avez bien sauvegardé toutes les données que vous souhaitez conserver, telles que les photos irremplaçables que vous avez téléchargées sur les réseaux sociaux ou stockées dans votre boîte de réception.